Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

William Forsythe (1949-)

Né à New York, William Forsythe étudie la danse à l'Université de Jacksonville (Floride), puis à l'École du Joffrey Ballet.

 

Engagé en 1973 par John Cranko au Ballet de Stuttgart, il se lance rapidement dans la chorégraphie et crée Urlicht en 1976. Chorégraphe prolixe pour cette compagnie qu'il quitte en 1980, il crée également des pièces pour le Ballet de Munich, le Ballet de Berlin, le Basel Ballett, le Joffrey Ballet, le Nederland Dans Theater et le Ballet de l'Opéra national de Paris.

 

En 1984, il devient Directeur artistique du Ballet de Francfort, où il avait créé un ballet, Gänge, l'année précédente.

Chorégraphe plébiscité par toutes les grandes compagnies (Opéra de Paris, New York City Ballet, Royal Ballet, Kirov, Milan, San Francisco Ballet, etc.), il est l'auteur de plus de soixante oeuvres.

 

EN 1999, il prend également en charge le TAT - Theater am Turm de Francfort, tout en continuant à diriger le Ballet de Francfort. Mais en 2004, les deux compagnies ferment, l'obligeant à fonder sa propre compagnie : The Forsythe Company, basé à Dresde.

 

Il y a un peu du phénix chez William Forsythe : il n'a pas son pareil pour renaître après chaque épreuve, et briller un peu plus dans le monde de la danse. Danseur déjà remarqué à ses débuts, le chorégraphe John Cranko le pousse à écrire ses propres pièces mais disparaît l'année même où il embauche Forsythe. Coincé entre Münich et Berlin, terres de danses plutôt classiques, ce New-Yorkais abandonne l'interprétation. Son talent est tout de suite remarqué par Noureyev qui lui commande en 1983, "France-Danse" pour les jeunes sujets de sa compagnie.
Un an plus tard c'est à l'Opéra de Franckfort qu'on lui confie des ballets poussiéreux dont il fera d'innovantes créations. Il prend un malin plaisir à déconstruire le mouvement, abuse des glissés ou un partenaire guide la danseuse tout en allongeant le pas de deux et en renversant la figure. Du presque jamais vu !! on parle d'un nouveau rejeton de Balanchine ! Peu à peu, il impose un répertoire nouveau : des chorégraphies monstres dont il règle les lumières, les décors avec des dizaines de danseurs qui savent tout faire : parfois chanter comme dans "Isabelle's Dance" parodie d'une comédie musicale.
Le châtelet à Paris l'accueille en résidence pendant une décennie. Suivront le théâtre de Chaillot et les festivals comme Montpellier Danse. " In the Middle somewhat Elevated" créé pour les danseurs de l'Opéra de Paris en 1987; est aujourd'hui demandé partout.
En 2004, comme on lui reproche de coûter trop cher (!) il dissout la compagnie et dans la foulée, crée the Forsythe Company avec moitié moins de danseurs et de moyens. Il reprend des ouvrages, des pièces plus contemporaines et veille à ce que ses anciens ballets soient entre de bonnes mains.
Au Palais Garnier, il a presque ses habitudes .... il crée en 2000 "Pas/Parts" et "Woundwork" et en 2006, il remonte avec des répétitrices, des danseuses de son ancienne compagnie "Approximate Sonata" " The Vertiginous Thrill of Exactitude" et "Artifact Suite".

ici en repétition au Palais Garnier

 

 

 



02/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser