Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

Béjart et le roi Lear - 1994

Musique : Henry Purcell et compositeurs élizabéthains
Lear et Prospero sont deux hommes relativement âgés qui renoncent - l'un à son trône, l'autre à ses pouvoirs magiques. Béjart, à l'automne de sa vie est-il confronté à cett idée de renoncement ?
Mais renoncer n'est pas facile, Lear ne le fait qu'à moitié et Prospero qu'après avoir usé et abusé de ses pouvoirs. Prospero finit par accorder la main de Miranda au fils de son ennemi, mais il a vécu seul avec elle pendant 15 ans.... et il y a là un côté incestueux.

King Lear, tragédie par excellence, est traité ici comme ces grandes danses macabres du Moyen Âge. Pièce dont nul ne sort vivant, c'est la mort qui en est le héros, mais non pas personnage individuel sinon chœur antique au visage multiple, puisque dans la tragédie grecque c'est le chœur qui dirige l'action. Pour les personnages divers, les images du cinéma de Hitchcock de la période anglaise (années trente) m'ont été d'une grande inspiration. Il y a aussi des flash-back sur l'histoire de Prospero/Lear - le premier acte est consacré à Lear - son royaume est un théâtre - aunt à Prospero,au deuxième acte, le cercle de son île est évoqué par la piste d'un cirque.. dans chaque acte, il y a une référence à l'autre.



05/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser