Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

Un ballet de Robbins - Watermill

Un ballet dont je voudrais parler "Watermill" 1972 qui aurait pu révolutionner la danse moderne mais peut-être était-il apparu trop tôt car il a, hélas, été passé sous silence. Ce ballet devait apporter plus de bouleversement gestuel, esthétique et spirituel que les chorégraphies des Carolyn Carlson, Jean-Claude Galotta et autres dans le futur.
Watermill était le résultat d'une crise chez Jerome qui ne créait plus depuis quelques temps et ne retenait que les critiques qu'il s'empressait de souligner rageusement au crayon rouge.
Il se retira dans une petit maison où il fit le point dans le calme absolu - cette maison s'appelait Watermill et il y vécut en silence à peine rythmé par le cours de la lune. Ainsi était née une oeuvre forgée d'ombre et de silence. La partition était du à un japonais Teiji Ito et il avait fallu engager des musiciens japonais et élaborer une machinerie et des éclairages spéciaux. C'était avant l'heure la grande révolution esthétique de la danse Butô.
Robbins, dans ce ballet, muri, gorgé de déchirements, de cette quête de la sérénité, de la jeunesse qui passe et du temps qui fuit inexorablement en a fait l'oeuvre d'une vie et pourtant,  le ballet fut retiré de l'affiche - oeuvre incomprise...



14/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser