Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

Mikhaïl Barychnikov

Mikhaïl Baryshnikov naît le  à Riga en Lettonie, alors partie de l'URSS, où il commence des études de danse classique, en 1957, à l'école de l'Opéra national de Lettonie.

En 1964, il intègre la prestigieuse Académie de ballet Vaganova, anciennement Académie Impériale de Saint-Pétersbourg, où il est l'élève d'un des plus grands maîtres de l'histoire de la danse, Alexandre Pouchkine (ru), qui avait, auparavant, formé Rudolf Noureev.

Il remporte en 1966 la médaille d'or du célèbre Concours international de ballet de Varna en Bulgarie et une médaille d'or au Concours international de ballet de Moscou en 1969.

 

in 1962 at the Vaganova ballet academy.jpg

 

En 1967, Mikhaïl Baryshnikov entre dans la compagnie de ballet du Théâtre Mariinsky où danse Paysan, le pas de deux de Gisèle.

Nommé étoile en 1969, il est apprécié pour sa présence sur la scène et la pureté de sa technique, au point que plusieurs chorégraphes russes - dont Oleg Vinogradov, Konstantin Sergeyev, Igor Tchernikov et Leonid Jacobson - ont créé des ballets spécialement pour lui. Baryshnikov interprète le rôle-titre virtuose du Vestris (1969) de Jakobson ainsi que le personnage d'Albrecht dans Giselle, ou les Wilis avec une rare intensité émotionnelle, la pièce était exceptionnelle.

in Giselle 02.jpg

 

Lors de la tournée canadienne du ballet du Bolchoï en 1974, Mikhaïl Baryshnikov disparaît l'espace de quelques jours. Il profite de ce laps de temps pour déposer une demande d'asile politique au Canada, qui décide de l'accepter. Baryshnikov annonce au monde de la danse qu'il ne rentrera pas en Russie.

Après le Canada où il danse au sein de diverses compagnies en tant que danseur libre, Mikhaïl Baryshnikov intègre le American Ballet Theatre comme étoile (« principal dancer ») de 1974 à 1978
.

Il commence une riche carrière en tant que danseur étoile, en interprétant Giselle avec Natalia Makarova pour partenaire.

 

Mikhail Baryshnikov Natalia Makarova.jpg

 

 

En juillet 1978, Mikhaïl Baryshnikov quitte l'American Ballet Theatre après quatre ans en tant que danseur étoile au profit du New York City Ballet5.

C'est là qu'il rencontre George Balanchine et Jerome Robbins avec lesquels il travaillera. Il y apprend la dynamique des mouvements de George Balanchine.

Mikhaïl Baryshnikov abandonne sa carrière indépendante pour passer 15 mois comme danseur principal du New York City Ballet dirigé par celui qu'on appelait « Mr B. », le légendaire George Balanchine. Ce dernier ouvre rarement la porte de sa compagnie à de nouveau artistes et a déjà refusé de travailler avec Rudolf Noureev et Alicia Markova. La décision de Baryshnikov d'accorder une pleine attention à la compagnie de Balanchine étonne le monde de la danse. Balanchine n'a jamais chorégraphié le moindre ballet pour Baryshnikov mais a dirigé le jeune danseur dans le style propre au chorégraphe. C'est ainsi que Baryshnikov triomphe dans des rôles titres comme ApollonLe Fils prodigue et Rubies.

Le 12 octobre 1979, Mikhaïl Baryshnikov dance le rôle du poète dans “La Sonnambula” de George Balanchine avec le New York City Ballet au Kennedy Center à Washington.

C'est sa dernière représentation avec cette compagnie due à une tendinite et d'autres blessures.

Il subit une opération du cœur en juillet 1979 à la suite d'une attaque cardiaque.

 

Après avoir été son étoile incontestée, Mikhaïl Baryshnikov devient le directeur artistique de l'American Ballet Theatre le 1 septembre 1980, poste qu'il occupera jusqu'en 1989.

George Balanchine dirigeant Micha 

George Balanchine rehearsing Misha.jpg

 

Juste avant son 60e anniversaire, Mikhaïl Barychnikov paraît dans une suite de quatre courtes scènes de Samuel Beckett chorégraphiées par JO Anne Akalaitis, un réalisateur d'avant-garde.

Mikhaïl Barychnikov fonde avec Mark Morris la White Oak Dance Project une compagnie dont il sera danseur et chorégraphe et dont le but est de créer des œuvres originales pour les danseurs âgés. C'est son amour pour la danse contemporaine qui le pousse à la création de sa propre compagnie qu'il dirigera jusqu'en 2002.

Barychnikov a été le porte-parole de la plupart de ses propres projets artistiques ainsi qu'à la promotion de la danse moderne en créant plusieurs dizaines de premières d'œuvres nouvelles dont plusieurs des siennes. Son succès comme acteur à la scène, au cinéma et à la télévision a certainement contribué à sa notoriété comme danseur de ballets modernes. Travailleur infatigable toujours à la recherche de la perfection, Barychnikov reste, aujourd'hui encore, l'un des grands noms de la danse.

 

Vie privée : 

Lors d'une rencontre avec Larry King, Mikhaïl Barychnikov affirme qu'il ne croit pas au mariage car l'engagement que prennent des personnes l'une envers l'autre n'a rien à voir avec le mariage légal. Il dit également que, n'étant pas pratiquant, le fait de se tenir devant un autel n'a, pour lui, aucune signification.

Mikhail Barychnikov a une fille, Aleksandra Barychnikova, née en 1981 de sa liaison avec l'actrice Jessica Lange, à leur rencontre, le danseur parlant très mal l'anglais, ils devaient communiquer en français.

Avec l'ex-ballerine de l'American Ballet Theatre Lisa Reinhart il a eu trois enfants : Peter Andrew, Anna Katerina, et Sofia-Luisa.

Barychnikov a été l'ami de la chanteuse Barbara.

 

dancing in suit.jpg

 



28/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser