Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

les devadasis

Les devadasis ou danseuses sacrées, formaient autrefois dans l'Inde du Sud  une classe spéciale, une caste douée de privilèges et de libertés que n'avaient  pas les femmes appartenant aux autres divisions de la société hindoue.
Leurs origines sont incertaines, mais il est écrit dans de très vieux traités, que "certains offices et devoirs spirituels doivent être remplis par des femmes" - Le mot devadasi signifiait en fait "servante de dieu" donc elle était consacrée à un Dieu ou à un temple. Aucun rite, aucune cérémonie ne pouvaient être complets sans elle, car non seulement elle devait danser pour le Dieu du Temple, mais encore entretenir les lieux sacrés et porter le feu pour l'alimenter.
Avant de pouvoir accéder à ces importantes fonctions, elle devait être reconnue comme Devadasi par une cérémonie appelée "Bottou Kattal" qui signifie "pose du collier". Dans le temple, un jour faste on attache au cou de la petite fille un collier semblable à ceux que portent les femmes mariées et le prêtre la déclare unie au Dieu auquel elle est consacrée. Aussitôt consacrées, les petites filles apprennent la technique du Bharata Natyam, la danse sacrée - durant tout le temps de leurs études et de leur exercice elles reçoivent du temple des émoluments fixes et des primes pour les jours de fête. Leur charge est héréditaire.
L'art de la danse sacrée, seulement réservée aux temples, devint au fur et à mesure, patronnés par les grands si bien que cette danse, secréte à l'origine, devint de plus en plus populaire et appréciée des puissants comme du peuple.
Actuellement, il n'existe plus de devadasi en exercice dans les temples - leurs cours sont muettes et seules les inscriptions et les sculptures témoignent encore de ce que fut l'une des plus prestigieuses profession du monde: danseuse sacrée !!

 



08/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser