Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

Icare - Serge Lifar – 1935

Retenu en Crête par Minos, Dédale, architecte du fameux labyrinthe, rêve de s’évader avec son fils Icare. Celui-ci, observe une colombe et songe au moyen de s’élancer dans les airs. Dédale réalise des ailes au moyen de plumes collées avec de la cire, sous les yeux moqueurs des jeunes Crêtois. Icare s’en saisit et s’élance. Il s’élève de plus en plus haut, si haut que la cire fond au soleil. Une aile se détache. Icare, s’écrase à terre et meurt sous les yeux de son père accablé.
Icare applique les théories émises parSerge Lifar dans son « Manifeste de chorégraphie » quelques mois plus tôt. Il y réclame l’autonomie de la danse par rapport à la musique et la peinture. « J’ai voulu composer Icare en me passant de musique » Le ballet est seulement accompagné d’un groupe d’instruments à percussion, ce n’est pas une musique mais un rythme à l’état pur.



29/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser