Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

ONDINE - romantique et tragique -

Ce très beau ballet de Sir Frédérik Ashton date de  1958 à Londres.

L'argument s'inspirait d'une de la Motte-Fouquet :une jeune fille aux fonds des eaux, Ondine, est recueillie par un couple de pêcheurs ; seul l'amour d'un simple mortel peut lui donner une âme. Le chevalier Huldbrand s'éprend d'elle et l'épouse - mais survient la perfide Bertalda (avec un nom pareil, elle ne peut être que perfide !) qui séduit le jeune homme. Les esprits des Eaux, voyant Ondine malheureuse, l'emportent au fond du fleuve. Elle réapparaît à Huldbrand le jour de ses noces avec Bertalda. Repentant, il s'élance vers elle, mais l'étreinte de la jeune fille le glace et il tombe mort. Autour de sa tombe court un ruisseau inépuisable : c'est Ondine qui pleure son âme attachée à lui pour l'éternité.
L'importante partition a inspiré d'autres chorégraphes -

 



30/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser