Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

Apollon Musagète -

Ballet créé en 1928 -  après les ballets russes de Diaghilev deux personnes vont dominer de leur présence le milieu du ballet, Lifar et Balanchine -
Apollon Musagète représentait donc une nouvelle aventure par ses données esthétiques - De nouveau sur un livret d'Igor Stravinski - Pour Balanchine, il ne s'agissait pas d'évoquer sur cette musique l'Apollon figé de la statuaire gracque ; Apollon Musagète ce n'est pas l'Apollon du Belvédère mais c'est un jeune homme fougueux à demi-humain qui acquiert la noblesse grâce à l'art.
Le terme de Musagète revient à la définition de chef des muses inspirant à chacune d'elle leur art - Balanchine s'arrêta au nombre de trois : Calliope recevant d'Apollon le stylus et les tablettes, et personnifiant le poésie - Polymnie, un doigt sur la bouche figurant la mimique enfin Terpsichore, réunissant en elle les rythmes de la poésie, de l'éloquence du geste et qui révèle au monde la danse et trouve ainsi parmi les muses sa place d'honneur à côté du musagète. Après une chaîne des danses allégoriques, Apollon, dans une apothéose conduit les muses, Terpsichore en tête, au Parnasse qui sera désormais leur demeure.
La pureté et l'invention de la chorégraphie de Balanchine renouaient avec le classicisme abandonné par Petipa mais dans un esprit absolument différent  : la manière de porter les femmes, de tourner au ras du sol, de se servir des pointes en subtiles syncopes et d'associer un homme à trois partenaires féminines fit hurler les gens, horrifiés !

ici, une version ancienne - 1928

et maintenant la version balanchinienne !!



27/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser