Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

Béjart : Salomé (1985)

Un beau cadeau pour Patrick Dupond que ce solo - L'idée de brillant morceau est venue à Béjart à la suite d'une réflexion de Balanchine  qui se demandait si Oscar Wilde n'avait pas pensé à un jeune garçon en écrivant sa pièce. "Que Salomé soit une femme ou un homme n'a pas d'importance, ce qui compte est le ressenti et ce qui est exprimé" dit Béjart - Au cours de cette création paradoxalement composée sur le très conventionnel "Réveil de Flore" de Riccardo Drigo, Patrick Dupond change de costumes aidés par de discrets "kurogos"* en noir, passant d'une ample robe longue - pour une réjouissante danse à l'éventail - au simple maillot académique rouge et noir, puis en footballeur pour jouer au ballon avec la tête de Jochanaan (à sa propre éffigie !) avant de conclure, juché sur des hautes socques, dans une immense robe de kabuki aux couleurs de l'arc-en-ciel, la tête sous son bras.
* - dans le théâtre japonais les changements de costumes se font sur scène avec des assistants habillés en noir -



05/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser