Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

La Mazurka

La mazurka est une danse de salon originaire de Pologne, très rythmée, à trois temps, de tempo vif et dont les accents se déplacent sur les temps faibles. Elle connut une grande vogue dans les salons européens au XIXe siècle et passa rapidement dans le répertoire populaire et des danses de société.

Son nom vient de "mazur" et "mazurek" (petite "mazur") au XVIIIe siècle. Contrairement à une idée reçue, la mazurka ne vient pas de la province de la Mazurie, (prussienne de 1640 à 1945), mais est originaire du peuple des "mazurs" vivant dans les plaines de Mazovie autour de Varsovie.

La rythmique de la mazurka est très particulière. Elle a certainement évolué au fil du temps et en fonction des régions. Aujourd'hui, en tant que danse populaire en bal folk, elle a une structure assez précise.

C'est une musique à trois temps avec un phrasé découpé en multiples de quatre mesures, chaque groupe de quatre correspondant à une figure de base pour les danseurs. Beaucoup de compositions sont constituées de deux phrases musicales de huit mesures. La spécificité rythmique est l'accentuation du deuxième temps; c'est ce qui indique aux danseurs la présence d'une élévation sur le troisième temps. Le tempo de la mazurka est légèrement inférieur au tempo de la valse.

Elle est passée dans le répertoire du bal  à la fin du XIXe siècle. Comme beaucoup de danses de salon, la mazurka a aussi été reprise dans les danses folks, notamment dans  les danses du centre et du sud-ouest de la France et les danses antillaises. Elle est une composante de la musique et des danses traditionnelles de la Martinique, appartenant aux musiques dites de "Saint-Pierre_(Martinique)", du nom de cette ville, ancienne capitale de la Martinique. Selon les terroirs, les pas diffèrent. Autrefois, les airs étaient assez uniformes, mais les musiciens folks varient le répertoire et elle est devenue une danse assez fluide permettant de nombreuses variantes (bercement, suspension, tourné, etc.).

La mazurka se danse généralement sur 12 temps (deux fois six temps - deux fois un pas de mazurka et trois petits pas) mais il existe des variantes à neuf temps (un « balancement » est rajouté comme dans la valse à 5 temps).

200px-Mazurka_1845.jpg

La mazurka dite de Samatan

C’est la forme que l’on voit  le plus fréquemment dans nos bals folk.
Elle se danse sur 4 mesures à 3 temps. Les danseurs doivent suivre le tempo des musiciens.
Sur le temps 1, le garçon part du PG et la fille du PD, ils font un pas de côté.
Pour chaque G (gauche) ou D (droit) sans commentaire, cela signifie que les danseurs reportent le poids du corps sur ce pied, en faisant un petit pas.
À la fin de la figure, les danseurs recommencent au début.
Description (pour le cavalier ; la dame inverse les appuis) :

  • mesure 1 (1-2-3) : 2 pas (G - D), lever pied G
  • mesure 2 (1-2-3) : 3 pas (G - D - G) en effectuant 1/4 de tour dans le sens anti-horaire
  • mesure 3 (1-2-3) : 2 pas (D - G), lever pied D
  • mesure 4 (1-2-3) : 3 pas (D - G - D) en effectuant 1/2 tour dans le sens horaire sur les mesures 3 et 4.

Cette description de base s'applique généralement à toutes les mazurkas, du moins en ce qui concerne les appuis.
Les variantes locales et régionales consistent surtout dans la position du couple et dans le sens et l'amplitude des tours.

Néanmoins, les pratiques revivalistes tendent à laisser aux danseurs une plus grande marge d'improvisation. On retrouve des lâchers et des pastourelles, comme en valse de style dit "américain". Ces figures sont placées par commodité sur les deuxièmes et quatrièmes mesures. Aussi, en fonction de la musique, les danseurs peuvent changer les appuis et leurs accentuations.''

samatan.jpg



06/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser