Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

La fleur de pierre - 1954 -

La légende de la Fleur de Pierre  a inspiré un ballet à Lavrovski en 1954 - Le dernier ballet avec la musique de Prokoviev.
L'histoire est celle du tailleur de pierres Danila qui veut "voir la pleine force de la pierre et la montrer aux hommes" - Danila cherche partout l'incarnation de son rêve et finit par le réaliser, une fois découvert le secret de la beauté de la pierre dans le domaine de la Maîtresse de la Montagne de Cuivre, la gardienne des richesses souterraines.
Mais Danila ne peut pas être seul à posséder ce secret, il doit le faire partager : il quitte le domaine de la Maitresse de la Montagne pour rejoindre les hommes et Katerina, sa bien-aimée, leur portant le secret del'art véritable découvert au sein de la nature.
Le genre de ce ballet est le style populaire : on peut le définir comme une successions de tableaux de la vie réelle et des scènes fantastiques qui est à la base de la construction musicale et chorégraphique.
D'abord, le tableau des fiançailles, conçu comme une scène de rite et le tableau de la foire à qui a été donnée la forme d'une rhapsodie "ouralienne".
Les scènes fantastiques sont réalisées au moyen de la danse classique (en opposition avec la danse populaire des autres tableaux).  Les figures classiques qui représentent le monde de la Maîtresse de la Montagne de Cuivre ont reçu un caractère aigu et anguleux à dessein, comme si elles avaient été taillées dans des façettes. Ce procédé pour souligner la nature des pierres et des cristaux : les danses des pierres précieuses doivent refléter le jeu des gemmes qui brillent et étincelles.
Il en va autrement pour les héros, Katerina et Danila, avec qui on retrouve la danse classique car elle révèle mieux que tout autre le monde intérieur des héros et héroïnes. 


 



01/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser