Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

Roméo et Juliette.... mille fois revisité...

Certaines chorégraphies de Roméo et Juliette se sont engluées dans les méandres de l'intrigue aussi embrouillée soit-elle à grand renfort de costumes et de décors - L'époque et le lieu où s'est déroulé l'histoire ont inspiré des oeuvres surchargées.  Des sortes de surproductions hollywoodiennes ont trouvé leur terre d'élection en URSS bien souvent - Par exemple, le Roméo et Juliette de Lavrovski pour le ballet du Kirov où le chorégraphe, plus inspiré par la pièce de théâtre que par la partition de Prokoviev, s'était attaché à la suivre scène par scène. Il a composé des danses de "style" pour évoquer la Renaissance : par exemple la danse dite "des coussins" au bal des Capulets, s'inspire d'une danse anglaise du XVIe siècle, et la variations confiées à Mercutio, l'ami de Roméo, puisent dans le répertoire populaire italien. Lavroski a travaillé comme à une reconstitution historique, visée ambiguë d'ailleurs, puisque la période qu'il voulait faire revivre est autant la Vérone du XVe siècle que l'Angleterre shakespearienne du XVIe. Sa récompense, disait-il, serait que le spectateur dise après avoir vu Roméo et Juliette "j'ai assisté à un spectacle de Sakespeare" !!
Heureusement d'autres chorégraphes ont préféré souligner la complexité et l'évolution psychologiques des personnages, arrachant à l'intrigue les données spatiales et temporelles, pour ne garder que l'essence même de l'histoire.



21/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser