Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

le Jardin aux Lilas - Antony Tudor - 1936

La maîtresse, l'amant, la femme et le mari... un quatuor mal accordé qui cache son désarroi sous le masque bienséant de la haute société edwardienne.
Sur la musique "Le Poème" de Chausson et dans un climat troublant d'une soirée dans un jardin qui embaume le lilas, Antony Tudor suggère une double intrigue amoureuse entre les hôtes d'une brillante société de l'Angleterre Edwardienne. La veille de ses noces, Caroline fait ses adieux déchirants au jeune officier qu'elle aime, avant son mariage avec un homme qu'elle n'aime pas. A tout moment ses invités, son mari et même la maîtresse de celui-ci - comme Caroline le découvre - interrompent leur entretien. Caroline revoit brièvement son passé et pressent son triste avenir avant de s'éloigner au bras de celui qu'elle doit épouser.
Chef d'oeuvre du ballet psychologique en demi-teintes et gestes esquissés, Jardin aux Lilas résume la façon très anglaise de concevoir un ballet comme une création d'atmosphère, par opposition à la conception américaine de contruire une architecture qui bouge sur de la musique. Tudor, dira-t-on, est à la danse ce que Proust est à la littérature  -



29/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser