Danses, dansons dansez !

Danses, dansons dansez !

Paquita

Paquita
Ballet en deux actes
Livret - Paul Foucher et Joseph Mazilier
Musique -  Edouard-Marie-Ernest Deldevez et Ludwig Minkus adaptée et orchestrée par David Coleman
Adaptation et chorégraphie - Pierre Lacotte d'après Joseph Mazilier (1846) et Marius Petipa (1881)
Décors et costumes - Luisa Spinatelli
ACTE I
PREMIER TABLEAU LA VALLÉE DES TAUREAUX, AUX ENVIRONS DE SARAGOSSE
Une troupe de gitans a dressé sa tente dans le creux d'un ravin. Paraît le général d'Hervilly, accompagné de sa femme et de son fils Lucien. Il vient surveiller le monument qu'il fait élever à la mémoire de son frère, Charles d'Hervilly, assassiné au même endroit en 1795, avec sa femme et sa fille. Le Gouverneur de la province, Don Lopez de Mendoza, sa sœur, Dona Séraphina (dont la main est promise à Lucien), accompagnent le général, et s'associent - en apparence - à sa douleur : Don Lopez nourrit en effet contre les Français une haine nationale vivace.
A l'occasion de l'édification de ce mémorial, le village est en fête. Une musique vive et joyeuse annonce une troupe de gitans, dont on comprend bien vite que le chef, Iñigo, a jeté son dévolu sur la jolie danseuse, Paquita. Celle-ci est en proie à de tristes pensées : un portrait (médaillon) que, toute enfant elle a conservé (et qu'elle croit être celui du bienfaiteur inconnu qui l'a arrachée à la mort) lui fait rêver d'un avenir plus heureux.

Paquita, faisant la quête après la danse, impressionne vivement Lucien, qui veut savoir qui elle est. La gitane veut lui montrer son médaillon, quand elle s'aperçoit qu'il lui a été dérobé (subtilisé, en fait, par Iñigo, qui redoute la tournure que prennent les événements).
Lucien qui a entrepris de conquérir Paquita, se désole des refus de la jeune fille (elle s'estime de condition trop modeste pour répondre aux avances du jeune aristocrate).
Le Gouverneur fait offrir des bouquets de fleurs, en hommage à la famille d'Hervilly. Il prend à part Iñigo - fou de jalousie - et lui propose de se débarrasser de Lucien. Il fait porter à Lucien par une gitane, le bouquet de Paquita, faisant croire au jeune homme que c'est elle qui le lui envoie. Prenant cela pour une promesse de rendez-vous, Lucien court rejoindre Paquita.

DEUXIEME TABLEAU UNE MAISON GITANE
Iñigo jure au Gouverneur qu'il sera sans pitié pour Lucien. Paquita surprend leur conversation. Elle se demande comment avertir le jeune officier du péril qui le menace, lorsque celui-ci survient, justement, pour demander l'hospitalité. Iñigo la lui accorde avec empressement.
Paquita se tourmente de voir Lucien se jeter dans la gueule du loup. Iñigo fait alors servir le souper et mêle un narcotique aux vins. Paquita change les gobelets de place, et c'est finalement Iñigo qui boit le breuvage destiné à sa victime. Le sommeil s'empare de lui : il entrouvre ses vêtements pour respirer. et fait tomber le médaillon de Paquita qu'il avait dérobé. Celle-ci s'en empare discrètement.


Iñigo endormi
Stéphane Bullion

Quatre bandits sont postés à l'extérieur, attendant l'heure prévue pour agir, et tuer Lucien. Comment sortir de ce guet-apens ? Paquita entraîne Lucien au fond de la cheminée, dont le mur pivote sur lui-même, les projetant au dehors.

ACTE II
RÉCEPTION CHEZ LE GÉNÉRAL FRANÇAIS
Le général d'Hervilly donne un bal auquel sont conviés ses officiers, leurs dames ou leurs invitées, et les personnalités de Saragosse, le Gouverneur Don Lopez de Mendoza et sa sœur Seraphina.

Lucien apparaît tout à coup avec Paquita : il raconte qu'il a failli être assassiné et de quelle façon la jeune gitane l'a sauvé. Paquita désigne le coupable : Don Lopez ! On l'arrête.
Lucien demande la main de Paquita. Celle-ci n'ose accepter, car Lucien ne peut se mésallier. Paquita est sur le point de partir, quand elle aperçoit un tableau : l'image est la même que celle de son médaillon. C'est le portrait de Charles d'Hervilly. Cet officier était donc son père, et cette enfant qu'on a enlevée, c'est elle-même ! (Elle avait échappé à l'assassinat de sa famille et les gitans l'avaient recueillie).
Paquita a retrouvé sa famille et son rang. Elle peut épouser Lucien.



17/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser